Introduction à la philosophie

Que sait-on vraiment de la philosophie? Peut-on la définir? Comment procède-t-elle et à quels thèmes s‘intéresse-t-elle?

On définit souvent la philosophie comme l’«amour de la sagesse». En grec, le terme «philosophe», qui signifie «ami de la sagesse» (philós= ami, sophía= sagesse), se rapporte ainsi à une personne qui aspire à une connaissance globale des choses.En fonction du degré d’appréhension et de complexité des problèmes philosophiques, le terme «philosophie» peut avoir différentes significations. Pour Karl Jasper:

«la nature et la valeur de la philosophie restent des sujets controversés. On peut appréhender la philosophie comme un effort remarquable d’hommes hors du commun ou, au contraire, la réduire à un raisonnement auquel sont parvenus des rêveurs et dont on peut très bien se passer. On peut également la considérer comme quelque chose qui nous concerne tous et qui, tout compte fait, devrait être facile à comprendre ou, au contraire, comme quelque chose qu’il est tellement difficile à saisir qu’il serait vain de s’y consacrer.»2

Karl Popper défend la thèse selon laquelle la philosophie nous concerne toutes et tous d’une manière ou d’une autre :

«Je crois que chaque être humain développe des points de vue qui lui sont propres quant aux questions qui concernent la vie ou la mort. Il s’agit là déjà d’attitudes philosophiques – bien que banales et non critiques –, de bonnes ou de moins bonnes philosophies.»3

Mais que constitue l’essence de la philosophie?

Thomas Nagel écrivit à ce sujet:

«La philosophie se différencie, d’une part, des sciences naturelles et, d’autre part, des mathématiques. À la différence des sciences naturelles, la philosophie ne s’appuie pas sur des expériences et des observations, mais bien uniquement sur la pensée. À la différence des mathématiques, elle ne connaît pas de processus formel de démonstration. On philosophe en posant des questions, en argumentant, en testant certains raisonnements, en en avançant d’autres à leur encontre, et en réfléchissant à la manière dont nos concepts sont construits. (...) L’enjeu fondamental de la philosophie est de remettre en question et de comprendre des représentations très générales que chacun de nous se fait quotidiennement, sans pour autant y réfléchir.»4


  1. Peter Kunzmann, Franz-Peter Burkard, Franz Wiedmann, „DTV- Atlas zur Philosophie“, dtv, München 1994, p.11
  2. Karl Jaspers, „Was ist Philosophie?“, Piper Verlag, München 1976, p. 31
  3. Karl Popper, „Alle Menschen sind Philosophen“, Piper Verlag, München 2002, p. 11
  4. Thomas Nagel, „Was bedeutet das alles?“, Reclam Verlag, Stuttgart 1987, p. 6

Ce texte est un extrait du début du dossier à thème «Qu'est-ce que la philosophie».

Découvrez également ces pages qui vous aideront à vous introduire à la philosophie:

Le dossier à thème "Qu'est-ce que la philosophie?" est momentanément indisponible.