un cycle de colloques au "Aarbergerhus" à Gléresse (entre Neuchâtel et Bienne)

CUSO-2022

pourquoi l'histoire de la philosophie mérite l'attention des philosophes analytiques

Idée

L'histoire de la philosophie, et en particulier celle de la philosophie récente de la deuxième moitié du 20ème siècle, ne reçoit pas l'attention parmi les philosophes qui lui est dû. Ceci est dû à différents facteurs, dont la spécialisation, même parmi les approches historiques à la philosophie, et l'impression qu'il y ait un choix forcé entre philosophie "historique" et "systématique" ne sont que deux. L'organisation des quatre colloques de trois jours chacun pendant l'annnée 2022 servira à combler cette lacune. Il ne s'agit point de conférences spécialisés, mais de réunions de "rencontre", entre les spécialistes et les doctorants travaillant dans d'autres domaines. Une importance particulière est donnée à la méthodologie et à des compétence transférables: un des résultats de chaque réunion sera une documentation bibliographique qui facilitera l'engagement avec des auteurs peu connus en détail. Des sugéstions de lecture au préalable et un dossier résumant après le colloque, contenant les documentations bibliographiques seront publiés sur le portail philosophie.ch.


 

Dates et lieu

  • jeudi 3 février (soir) - dimanche 6 février (midi): antiquité, antiquité tardive et âge médiéval (jusqu' Duns Scot)
  • dimanche 19 juin (soir) - mercredi 22 juin (midi): âge médiéval tardif, philosophie moderne (jusqu'à Kant)
  • jeudi 22 séptembre (soir) - dimanche 25 septembre (midi): idéalisme allemand, philosophie autrichienne et allemande, débuts de la philosophie analytique
  • jeudi 13 octobre (soir) - dimanche 16 octobre (midi): la philosophie depuis 1945

lieu: Aarbergerhus, Gléresse/Ligerz, entre Neuchâtel et Bienne, au milieu des vignes.


programme type

  • jeudi, 17-19: ronde de présentation, réseautage
  • vendredi, 9-10.30 conférence 1
  • vendredi, 10.45-12.15 conférence 2
  • vendredi, 14-15.30 conférence 3
  • vendredi, 15.45-17.15 conférence 4
  • samedi, 9-10.30 conférence 5
  • samedi, 10.45-12.15 conférence 6
  • samedi, 14-15.30 conférence 7
  • samedi, 15.45-17.15 conférence 8
  • dimanche, 9-10.30 conférence 9
  • dimanche, 10.45-12.15 table ronde, évaluation - qu'est-ce que nous avons appris, où faut-il continuer? 

 

Conditions de participation

Les colloques constituent un effort collaboratif de se faire mutuellement connaître mieux les principaux philosophes et ouvrages de l'époque concernée, en vue d'un "guide de route" pour des débutants mis gratuitement à disposition de tout le monde sur le site philosophie.ch.

Les coûts du logement (possiblement dans des chambres partagés) et des repas sont offerts à tous les participants. Les participants s'engagent à participer de manière active dans le programme et de contribuer à la documentation du cycle sur le portail philosophique.


 

Premier colloque: 3 - 6 février 2022

Programme

  • jeudi, 17h-19h : ronde de présentation, réseautage
  • vendredi, 9h-10h30 : Colin Guthrie King, Definition and Ancient Dialectic
  • vendredi, 10h45-12h15 : Philipp Blum, What Are Aristotelian Forms?
  • vendredi, 14h-15h30 : Georgia Tsouni, Stoic Ethics
  • discussion animated by Jason Day: the Aristotelian method, comparison with Buddhist philosophy; and animated by Ryan Miller: Aristotelian dialectic vs analysis vs conceptual engineering
  • samedi, 9h-10h30 : David Machek, Aristotle on Perfectionism
  • samedi, 10h45-12h15 : discussion animated by Ryan Miller, ancient, modern and contemporary Eleatics
  • samedi, 14h-15h30 : discussion animated by Elisa Bezençon, Aristotle and the Neo-Aristotelians
  • samedi, 15h45-17h15 : some Neo-Aristotelian topics in particular: essence/real definition; archai/grounding; hylomorphism
  • dimanche, 9h-10h30 : Ryan Miller, Aristotle & Confucians vs Daoists on virtue as mean
  • dimanche, 10h45-12h15 : table ronde, évaluation - qu’est-ce que nous avons appris, où faut-il continuer?

Compte-rendu

Le premier workshop, qui a eu lieu du 3 au 6 février, a suscité un vif intérêt. Pendant les pauses entre les repas magnifiques, nous avons discutés de la dialectique et de la méthode aristotélicienne plus généralement, de l'éthique des antiques et son application aux problèmes d'aujourd'hui (et, plus en particulier, des conditions sous lesquels il est bon pour quelqu'un de méchant de se suicider), du problème du changement et de comment la critique d'Aristote aux éléatiques s'applique également à tous leurs succésseurs, de la forme et de la matière et de ce qu'implique cette distinction, de son traitement (et sa perversion) chez ceux qui s'appellent "néo-Aristotéliciens", de l'essence et de l'existence et de mille autres choses encore.


 

Deuxième colloque: 19 - 22 juin

Programme

  • dimanche, 17h-19h: table ronde, réseautage
  • lundi, 9h-10h30: Ryan Miller, The Origins of the Thomist-Scotist Dispute on the Analogy of Being
  • lundi, 10h45-12h15: Robin Bianchi, Reid and the Agency of inanimate beings
  • lundi, 14h-15h30: Alin Cucu, The soul in non-Cartesian dualism from Aquinas to the (early) moderns
  • lundi, 15h45-17h15: Christian Barth, Descartes on Implicit Cognition
  • mardi, 9h-10h30: Tannaz Najafi, Avicenna on time and three-fourdimensionalism
  • mardi, 10h45-12h15: Lynda Gaudemard, Descartes’s Substance Dualism (Actually)
  • mardi, 14h-15h30: Rafaela Scheiwiller, Are we truly free, Epictetus?
  • mardi, 15h45-17h15: Damian Nussbaumer, Kant’s Transcendental Deduction
  • mercredi, 9h-10h30: table ronde, évaluation - qu'est-ce que nous avons appris, où faut-il continuer?

Compte-rendu

Le deuxième colloque était dédié à la période entre le Moyen Age tardif et Kant. Les conférences ont porté sur l’évolution au cours du temps de la conception par plusieurs.e.s auteur.e.s d’une même notion (l’âme), ou d’une même question (analogie de l’être) ; sur une théorie par un.e auteur.e spécifique (Reid sur l’action, la « cognitio » de Descartes, Avicenne sur le temps) ; sur la manière dont certain.e.s auteur.e.s ont été mécompris dans l’histoire (le dualisme de Descartes, Épictète) ; et sur des lectures guidées de textes (Kant). Les discussions ont aussi été utiles pour comprendre les contextes historiques, la manière dont ces contextes influencent la réception des auteur.e.s, et comment citer les auteur.e.s. Les deux dernières conférences ont fait le pont avec le premier et troisième workshop.