Universität Freiburg - Université de Fribourg

Philosophie à l'Université de Fribourg - un plaisir linguistique

L'étude de la philosophie à l'Université de Fribourg se caractérise, outre la diversité de ses orientations, par son offre bilingue et la structuration de son programme.

·

A l’université de Fribourg, l’ascension de chaque étudiant-e vers la sagesse est scindée en deux versants : celui de l’histoire de la philosophie et celui de la philosophie systématique. Les trois chaires de philosophie antique, de philosophie médiévale et de philosophie moderne et contemporaine sont chargées de la colossale tâche de transmettre et d’examiner de manière approfondie les innombrables pensées qui peuplent l’esprit humain depuis plus de deux mille ans. Lorsqu’on se penche d’un peu plus près sur ce que le mystère que peut représenter l’adjectif « systématique », on découvre qu’à Fribourg, il se décline en quatre branches : celle de la philosophie du langage, de l’esprit et des sciences humaines, celle de l’éthique et de la philosophie politique, celle de l’esthétique et de la philosophie de l’art et celle de l’épistémologie et de la métaphysique. De tous les sujets que les études de philosophie comprennent, le langage a ainsi le mérite de partager avec l’esprit et les sciences humaines la dénomination d’une branche complète. Et, de fait, l’étude du langage et de son fonctionnement sont au cœur de nombreuses discussions contemporaines.

 

Aber nicht nur in der Theorie diskutierst du hier die Sprachen: An der Universität Freiburg kannst du deine fremdsprachlichen Fähigkeiten auch ganz praktisch verbessern. Neben der vielen englischen Literatur, die es zu lesen gilt, unterrichten nämlich sämtliche Professor_innen des Departements für Philosophie sowohl auf Französisch wie auch auf Deutsch. Willst du dein Studium offiziell zweisprachig absolvieren, musst du jeweils vierzig Prozent der Kreditpunkte in jeder der Sprachen absolvieren. Aber selbst wenn du etwas zurückhaltender bist und nicht gleich offiziell zweisprachig einsteigen willst, bietet das Philosophiestudium in Freiburg eine gute Gelegenheit, um sich an eine Fremdsprache heranzuwagen. Sitzt du beispielsweise in einer französischsprachigen Vorlesung, traust dich dann aber doch noch nicht ganz, die Prüfung auch in der Fremdsprache abzulegen, sprechen ja immer noch alle Professor_innen beide Sprachen.

 

L’une des premières questions que pose le bilinguisme est sans doute celle de l’identité au travers de la langue : vais-je être capable d’exprimer ma pensée au travers de mots dont je ne maitrise pas encore nécessairement la signification ? La structure de ma pensée va-t-elle pouvoir se glisser au travers d’une phrase enchâssée dont le verbe est à la fin ? L’aspect familial et accueillant d’une petite université bilingue telle que celle de Fribourg réside également dans le fait que nous partageons tou-te-s ces difficultés. Si le mur du silence peine parfois à être brisé en début de cours, on est néanmoins certain-e, une fois la parole prise et les premières syllabes trébuchantes prononcées, de rencontrer dans le regard de celui ou celle qui écoute une lueur de compréhension.

 

So lernt man sich schnell kennen, auch aufgrund der oftmals kleinen Gruppen, die man in unseren Seminaren antrifft. Mit dem aktuellen Bachelorstudienplan besuchen die Studierenden viele solche Seminare, sowohl im systematischen wie auch im historischen Bereich, und müssen auch jeweils eine Seminararbeit dazu verfassen. Das bedeutet viel selbstständige Arbeit, insbesondere in Kombination mit den drei Lektüreprüfungen, auf die sich die Studierenden ebenfalls eigenständig vorbereiten. Das Philosophiestudium in Freiburg verlangt einem also einiges an Selbstdisziplin ab – dafür kannst du aber auch nur hier für die Lektüreprüfungen sowohl Kant wie auch Descartes in den Originalsprachen lesen!

 

La vie d’étudiant-e, fort heureusement, ne se compose pas uniquement de séances de surchauffe cérébrale et de calvitie précoce. Être étudiant-e à Fribourg, c’est faire partie du quart des habitant-e-s qui peuplent la ville. Phénomène particulièrement fascinant, lorsqu’on compare la fourmilière qu’est Fribourg un jeudi soir, et le désert qu’elle devient un dimanche après-midi pluvieux et brumeux de novembre. En semaine en tous les cas, tu ne risques pas de manquer de raisons de procrastiner : des évènements, concerts, conférences, soirées jeux, lecture, partages culturels, discussions autour de la politique, de l’environnement, de la digestion de ton chat ou du bruit étrange que fait ton vélo sont organisées en tout temps et aux quatre coins de la ville. En une journée, tu peux donc discuter de l’impératif catégorique, manger une vraie fondue au vacherin, écouter un concert de musique de métal (ou du Zombie blues à la David Chalmers) et terminer la nuit avec un tournois d’échecs.

 

Wenn dir die Stadt trotz all dem zu klein ist, gibt es die Möglichkeit eines BENEFRI-Studiums. Hierbei kannst du Philosophiekurse an unserer Universität, an der Uni Bern und an der Uni Neuchâtel belegen, womit das Angebot noch breiter ist. Da aber die Mietpreise hier für Schweizer Verhältnisse relativ tief sind, legen wir dir auf jeden Fall ans Herz, dein Hauptquartier in Freiburg aufzuschlagen.

 

Pour toutes ces excellentes raisons, mais aussi et surtout parce que tu sens que la philosophie t’appelle, il est temps pour toi de t’inscrire. Also zögere nicht mehr!