Kralle, le chat philosophe

Les robots peuvent-ils remplacer nos amis ?

Aujourd'hui, Kralle se demande si le partenaire idéal est un robot.

·

"En fait, j'ai assez d'amis à qui parler quand je suis triste ou seul. Mais que fait mon amie Léa quand elle est toute seule le dimanche soir et que je ne suis pas là", se demande Kralle.

Il a appris qu’un ami s'était procuré un robot de l'amitié : r2d2. R2d2 n'est pas seulement doté d’intelligence et capable de réparer des choses dans l'espace, c'est aussi un bon ami. R2d2 est programmé pour lire les sentiments et réagir de manière appropriée. Il est pratiquement le compagnon parfait, l'ami parfait, désintéressé et toujours de bon conseil. Seulement, Claw se demande si ces sentiments sont bien ceux de r2d2, bien qu’ils aient été programmés. Les sentiments de r2d2 valent-ils moins que ceux de Kralle ou de Léa, simplement parce que qu’ils ont été programmés ? Comment Kralle doit se comporter vis à vis de r2d2 ?

Est-il possible d'établir une relation avec un être qui a manifestement été préprogrammé à dessein à exprimer de l'empathie ? Ne le sommes-nous pas, nous aussi ?

r2d2 peut-il remplacer les amis de Kralle ? Si Kralle peut avoir un robot comme ami, n'a-t-il plus besoin de faire d'efforts, devrions-nous donner au robot r2d2 le droit d'écrire des droits nous obligeant à s'occuper de lui ?