Pour en savoir plus sur le

concours de rédaction

L'homme numérique

Pistes de rédaction

Le thème de la numérisation semble être sur toutes les lèvres. De nombreux secteurs sont touchés par la transformation des formats et des modes de production, ainsi que par l’évolution de la circulation des documents, des images, des sons et de l'information, toutes rendues possibles par les technologies développées au cours des quarante dernières années avec la diffusion d'Internet. Des archives des bibliothèques du monde entier aux petites et grandes opérations économiques et financières, des procédures bureaucratiques des administrations locales et mondiales à la production d'images et à la communication instantanée, la course à la codification des activités et des informations a changé les manières d'agir et d'interagir et est désormais omniprésente dans nos vies quotidiennes.

Si nous avons acquis des capacités qui semblaient impensables il y a seulement un demi-siècle, telles que l'ubiquité (la capacité d'être en plusieurs endroits en même temps) ou l’extension vertigineuse de la mémoire (grâce à l'utilisation d'archives numériques et à l'accès immédiat à l'information), l’émergence de ces nouvelles technologies pose cependant des questions quant au rôle actif du sujet, dans le scénario d'un futur hyper-technologique, qui nous est de plus en plus proche.  

Ce qui semble être remis en question, c'est notre capacité, en tant que sujets, à imaginer un avenir dans lequel les fruits de ces transformations seront au service des plus hautes capacités de décision et de réflexion des individus et des communautés.

C'est pourquoi, nous désirons vous demander

  • Quelles sont et quelles seront les implications réelles de la numérisation en termes d'extension des capacités humaines ?
  • La perception de nous-mêmes change-t-elle à l'ère numérique ?
  • Grâce à l'utilisation de ces technologies, les individus deviennent-ils numériques ? Et comment peut-on définir l'individu numérique ?

 

En résumé, la question à laquelle nous aimerions que vous répondiez est la suivante :

"Comment la numérisation remet-elle en cause l'idée traditionnelle de l'individu ? Et quels scénarios pouvons-nous imaginer pour les individus et les communautés dans un avenir proche?"

Nous voulons connaître votre position sur le sujet ! Plus sa formulation et les arguments qui la soutiennent sont clairs, mieux c'est !

 

Prix

Les meilleurs essais seront récompensés par des prix d'une valeur totale de 500 francs et les cinq meilleurs essais seront publiés sur Philosophie.ch !

Les auteur-es des trois meilleurs essais seront personnellement récompensé-es par le jury le 19 novembre 2020!

3ème prix : bon d'achat pour des livres d'une valeur de 50 francs !

2ème prix : bon d'achat pour des livres d'une valeur de 150 francs !

1er prix : bon d'achat pour des livres d'une valeur de 300 francs !

Les auteur-es des cinq meilleurs essais seront informé-es par e-mail le 1er septembre 2020. Bonne chance!

Conditions de participation et de soumission

Vous avez entre 16 et 20 ans, vous vivez en Suisse et vous vous intéressez à la philosophie ? Alors ce concours est fait pour vous!

L'essai ne doit pas dépasser trois pages A4 (taille de police 11) et doit être soumis avant le 30 juin 2020 (sous forme de fichier Word / Openoffice / open text) par e-mail à info@philosophie.ch. À la fin de l'essai, le nom de l'auteur, sa date de naissance, son adresse privée et son adresse électronique doivent être indiqués.

En outre, le texte suivant doit apparaître à la fin de l'essai (ce qui permettra à son contenu d'être accepté) :

Je vous assure que j'ai écrit l'essai moi-même, que je n'ai pas utilisé d'autres sources que celles indiquées et que j'ai retranscrit toutes les citations comme telles.

 

 

Jury et évaluation

Le jury est composé d'un-e professeur de philosophie du secondaire et d'un-e professeur d'université expérimenté-e dans le domaine de l'identité et de la numérisation. Les essais seront jugés sans que les évaluateurs aient connaissance des données personnelles de l'auteur-e et seront évalués sur la base de la cohérence argumentative, de la capacité analytique, de l'originalité et de la qualité de l'expression linguistique.